Alors qu’elle était Ministre de l’intérieur, Michelle Alliot-Marie, en août 2009, déclarait au Figaro ‘’Les prisons françaises sont un lieu de recrutement privilégié pour les islamistes radicaux ‘’. Désormais Garde des Sceaux, elle a en charge la question de l’Islam en prison ( ça fait très mal...)
Cette année le ramadan commence le 11 aout. Ban Public s’est déjà exprimé sur cette question ( voir notre article http://prison.eu.org/article9933.html ). Hélas la réalité que nous dénoncions en 2007 n’a pas changé et il reste encore des difficultés qui interdisent de vivre un islam pourtant serein. Cela en totale discrimination avec les facilités de pratique d’autres cultes en prison.

La cantine en prison pour les personnes pratiquant la religion musulmane  est une réelle source de difficulté. On ne compte plus les problèmes d’envoi de nourriture aux personnes incarcérées  par le système D, et ce phénomène va s’accentuer avec la nécessité de viande ‘’hallal’’ obligatoire à la pratique du ramadan. La cantine ’’hallal’’ pourrait être facilitée, néanmoins persiste un manque de volonté politique et de transparence des marchés de cantine: ‘’ (…) l’introduction de mes plats cuisinées hallal dans les prisons française  est très difficile, le système mis en place ne laisse pas beaucoup de chance aux nouveaux fournisseurs (pour cantiner) malgré les sollicitations des familles des personnes incarcérées (…) il nous est impossible de répondre favorablement à ces demandes. Pourtant (..) seul en France à proposer des plats cuisinées hallal  appertisés sous vide avec une DLO 12 mois et à pouvoir faire face à une telle demande  (…) La viande (…) utilisée (…) provient des (…) abattoirs étant eux-mêmes certifié par A.V.S.’’ (Témoignage reçu par Ban Public)

Ce que nous vous proposons d’entendre aujourd’hui, c’est le témoignage de Laurent Jacqua, non-musulman, ancien prisonnier longue peine, qui racontait alors qu’il était incarcéré ce qu’était la ‘’réalité -vécue’’ de l’Islam en prison. Bien loin d’un ‘’lieu de recrutement des extrémistes’’… Le refus de reconnaissance d’une pratique sereine de l’Islam, lui par contre nourrira le radicalisme. Nous souhaitons un bon ramadan aux musulman(e)s, et espérons que la solidarité que vous saurez exprimer durant cette période puisse continuer de s’étendre bien au-delà. Nous savons que sans cette solidarité entre personnes incarcérées, il ne subsisterait plus aucun espoir  dans les prisons françaises. Le nombre de suicides et morts suspectes en prison est là pour nous le rappeler ( voir  http://prison.eu.org/spip.php?page=rubrique&id_rubrique=68 )

Ban Public