31 août 2016

Marianne et le garçon noir

" J’emprunte à Louis Calaferte ce propos sur l’amertume, et les mots qui suivent : Le monde est nous tous ou rien. L’abri de votre égoïsme est sans effet dans l’éternité. Si l’autre n’existe pas, vous n’existez pas non plus.   A Adama Traoré, Amadou Koumé, Lamine Dieng, aux frères, aux fils dont les noms me sont inconnus, nous souhaitons de reposer en puissance. A Marianne, nous disons que nous n’avons pas de haine et que notre amour est aussi une exigence. Celle de l’égalité en droits, de la justice et du respect." ... [Lire la suite]
14 août 2016

Réfugiés : la violence de l'Etat doit cesser

Plusieurs associations dénoncent la toute-puissance policière contre les migrants et demandent à ce que les citoyens se fédèrent et témoignent de cette violence, toujours plus présente, contre les plus précaires. Depuis un an, les pouvoirs publics nous ont habitués à ornementer la moindre action liée à la «crise migratoire» d’opérations de communication bien ficelées. A Paris, point de chute de la majorité des exilé.e.s, les responsables politiques se gargarisent, lorsqu’un campement de fortune de plus est évacué, du... [Lire la suite]
11 août 2016

Murale (Extrait d'un poème de M.DARWICH)

  (...)  Un jour je serai ce que je veux.Un jour je serai une idée qu’aucun glaive ne porteA la terre désolée, aucun livre …Une idée pareille à la pluie sur une montagneFendue par la pousse d’un brin d’herbe.Et la force n’aura pas gagné,Ni la justice fugitive.Un jour je serai ce que je veux.Un jour je serai oiseau et, de mon néant,Je puiserai mon existence. Chaque fois que mes ailes se consument,Je me rapproche de la vérité et je renais des cendres.Je suis le dialogue des rêveurs.J’ai renoncé à mon corps et à mon âmePour... [Lire la suite]
Posté par critiquesbliss à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2016

"Le livre de la pauvreté et de la mort"

(...) Les grandes villes, Seigneur, sont maudites; la panique des incendies couve dans leur sein et elles n'ont pas de pardon à attendre et leur temps leur est compté.   Là, des hommes insatisfaits peinent à vivre et meurent sans savoir pourquoi ils ont souffert; et aucun d'eux n'a vu la pauvre grimace qui s'est substituée au fond de nuits sans nom au sourire heureux d'un peuple plein de foi.   Ils vont au hasard, avilis par l'effort de servir sans ardeur des choses dénuées de sens, et leurs vêtements s'usent... [Lire la suite]
Posté par critiquesbliss à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2016

Adama Traoré : La Vérité

Posté par critiquesbliss à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 août 2016

....

"Dès que vous honorez le moment présent, toute la tristesse et la difficulté disparaissent, et votre vie commence à se remplir de joie et de facilité. Lorsque vous vivez dans le moment présent, tout ce que vous faites s’emplit de qualité, d’attention et d’amour. Même les choses les plus simples." Eckhart Tolle
Posté par critiquesbliss à 23:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]