Aucun texte alternatif disponible.

 

Justice pour tous
Journée de rencontres et de solidarité

Discussion / 16h
Créer des solidarités et se défendre face à la police et la justice. Venez discuter avec le comité justice pour Adama, des habitants de Villiers-le-Bel, le comité de vigilance contre les violences policières à Pantin et d'autres familles et comités.

Concert / 19h30
Tino
Sitou Koudadjé
Première Ligne (Skalpel, E.One & Akye)
Mokless et Ahmed koma scred connexion officiel (Scred Connexion)

Ouverture des portes à 15H
Prix libre (tous les bénéfices seront reversés à des familles)
Restauration, buvette et tables de presse et d'information sur place
CNT / 33 rue des Vignoles 75020 Paris (Métro : Buzenval ou Avron)

En 2011 après des années de procédure, les frères Kamara étaient condamnés à 12 et 15 ans de prison pour "tentative d'homicide" contre des policiers. Ils payent le prix d'une vengeance d'État qui s'est déchaînée après les révoltes de 2007 à Villiers-le-Bel. Des révoltes qui faisaient suite à la mort de Lakhamy Samoura et Moushin Sehhouli, parechoqués par une voiture de police le 25 novembre 2007.
Il y a quelques semaines, on apprenait la mise en examen de Bagui Traoré pour "tentative d'assassinat", lui aussi contre des policiers. Bagui Traoré se battait depuis le 19 juillet 2016 pour rétablir la vérité et obtenir la justice pour son frère Adama Traoré, tué par des gendarmes. Sa mise en examen s'inscrit dans la série de harcèlements policiers, judiciaires et politiques qui visent la famille Traoré et les habitants de Beaumont-sur-Oise.
S'organiser pour la vérité et la justice c'est s'exposer à l'acharnement,aux procès pour l'exemple, à la peine de voir des familles déchirées. S'organiser est aussi une affaire quotidienne, avant que le pire n'arrive, comme le montre l'exemple du comité de vigilance contre les violences policières à Pantin, constitué après une série d'épisodes de violences policières subis par la famille Kraiker. Depuis, cette famille et plus généralement les habitants de l'îlot 27 doivent faire face au harcèlement quotidien de la police et tentent de trouver des réponses quotidiennes pour y mettre fin.
S'organiser c'est avant tout s'organiser localement mais c'est aussi échanger des expériences, créer des solidarités.

 

FB : https://www.facebook.com/events/1449636001744519/