Parfois au hasard du regard qu'on pose sur un livre on tombe sur quelque lignes qui nous confortent dans ce que l'on est en train de vivre.... et ce que l'on fait instinctivement. C'est là où on peut dire que plus que les paroles de n'importe qui le livre fait du bien quand il retrace des expériences vécues et des mots du coeur.

Voici quelques lignes de JANUSZ KORCZAK  extrait de " comment aimer un enfant" :

" Ne renonce pas à ces nuits sans sommeil. Elles te donneront ce qu'aucun livre, aucun conseil ne peut te donner. Elles représentent une expérience spirituelle qui, mieux que la science, t'apprendra les gestes nécessaires, t'évitera toutes ces pensées stériles " qu'est-ce qu'il conviendrait de faire ?... Qu'est-ce que cela signifie ? "

C'est au cours de ces nuits que naît ton meilleur et étonnant allié, l'ange gardien de ton enfant : l'intuition du coeur maternel."

' Le livre, avec ses formules toutes prêtes , a emoussé notre regard et rendu notre pensée paresseuse. A force de puiser dans l'expérience d'autrui, nous avons perdu confiance en nous-mêmes au point de nous refuser le droit au moindre regard personnel.(...)"